Bio, Biodynamie et autres Vins naturels

Comment se repérer clairement ?

Vigne.jpg

« Comment le produit a-t-il été produit ? » est la question essentielle qui permet de s’intéresser au noyau du vin, son origine, son essence, ce qu’il porte. C'est la question que nous vous invitons à vous poser pour chaque produit que vous envisagez d'acheter, y compris le vin. Les éléments de réponses apportés plus bas ou de quelque manière que ce soit, ne sont là que pour alimenter cette question que vous vous posez : « Comment le produit a-t-il été produit ? ». Aucun label ou aucune organisation ne peut vous dicter ce que vous êtes libre de choisir et de préférer. 

« Comment le produit a-t-il été produit ? » : voilà une bonne question pour commencer. 

 

Concernant le vin, comment mieux se repérer ? 

Il existe aujourd'hui quelques grandes catégories de vin dont voici les principales :

"Conventionnels" : ce terme est utilisé pour mentionner que le vin a été produit dans les normes de base les plus larges possibles dans le monde du vin. Il n'existe de fait aucun label ni aucune mention pour cela.

"Raisonné" ou "agriculture raisonnée" : ce terme est utilisé pour mentionner que le domaine produit son vin en "conventionnel" tout en tâchant à réduire le plus possible son utilisation de produits chimiques dans sa culture. Cela ne fait l'objet pour l'heure d'aucune mention ni d'aucun label et l'on ne se réfère qu'à la confiance vis à vis de l'annonceur. 

"HVE" : cette labellisation de "Haute Valeur Environnementale" se divise en 3 niveaux qui se veulent être plutôt des paliers permettant aux domaines le souhaitant d'atteindre le niveau le plus haut, soit le niveau 3. Il s'agit ici d'une Association qui labellise les domaines faisant un effort certain d'un point de vu environnemental. L'objectif d' "agro-écologie" est en ligne de mire ici d'un point de vue global et l'impact direct de la production sur la biodiversité analysé afin d'être réduit. 

"Bio" veut dire que les raisins sont issus d'une "agriculture biologique". Ici, la démarche est ancienne mais il faudra attendra 1985 pour qu'un premier label naisse officiellement en France avant d'être répandu en Europe (même si "Nature & Progrès" oeuvre pour une agriculture biologique depuis les années 1960.

"Biodynamiques" veut dire que le domaine correspondant entreprend une agriculture en "biodynamie". La biodynamie est le courant précurseur du "bio". Il est né en 1924. Outre les bases de l'agriculture biologique, la biodynamie intègre une vision globale du domaine qui doit tendre vers l'autonomie. Par là-même, le cahier des charges pour les vins en "biodynamie" est beaucoup plus stricte qu'en agriculture biologique, tant sur les produits utilisés à la vigne (traitements) qu'en cave (vinification). La démarche se veut la plus naturelle possible avec des traitements à base de plantes (telle une homéopathie pour la vigne et le sol), une fermentation alcoolique sur la base des levures indigènes (levures naturelles du raisin et du lieu)*. Allant plus loin dans leurs démarches, les domaines en biodynamie sont labellisés obligatoirement en "agriculture biologique" (AB, Eurofeuille, Nature & Progrès) ET en "agriculture biodynamique" dont les deux seuls labels sont "Demeter" et "Biodyvin".

*Cela s'oppose à l'emploi de levures dites "sélectionnées" en laboratoire. Pour rappel, les levures mangent le sucre du raisin et le transforme en alcool : c'est la fermentation alcoolique (transformation du jus de raisin en vin).

"Nature" ou "vin naturel" : Enfin, chacune des catégories ci-dessus peut choisir de faire un vin "sans souffre ajouté" afin qu'il soit nommé "vin naturel" ou "vin nature", synonyme de "sans souffre ajouté". Aucun label n'existait jusqu'à la création en 2020 du label "Vin méthode nature". Donc, avant le millésime 2020, le terme "vin nature" ou "vin naturel" voulait simplement dire "sans souffre ajouté". Un vin conventionnel, HVE, Bio ou biodynamique pouvait ainsi se dire "vin naturel" ce qui laissait le consommateur dans une possible confusion (le mot "nature" faisant penser qu'aucun intrant ou produit n'est ajouté). A partir de 2020, le seul label existant "Vin méthode nature" assure un vin bio avec vendanges manuelles, levures indigènes, sans intrant et sans méthodes dites brutales en cave. Toutefois, il faut bien dissocier deux labels : "Vin méthode nature sans souffre ajouté" et "Vin méthode nature avec un taux de souffre inférieur à 30mg/l (ajouté uniquement à la mise en bouteille)". Attention : ces labels s'entendent par cuvée, ce qui veut dire qu'une cuvée d'un domaine peut être labellisée et pas une autre.

 

A noter que les labels sont cumulables et que peuvent s'ajouter d'autres labels tels que le label "Vegan" ! 

Aussi, le cahier des charges d'un même label peut être différent d'un pays à un autre. 

On retient ici que les fondements de l'agriculture biologique et biodynamiques sont nés il y a près d'un siècle, dans les années 1920 lorsqu'un consensus d’agronomes, de médecins, d’agriculteurs et de consommateurs s'inquiétant des conséquences dévastatrices de l'agriculture dite moderne a demandé les conseils du philosophe autrichien Rudolf Steiner, qui donna naissance au "Cours aux agriculteurs" en 1924.

Ces méthodes d'agriculture biologiques et biodynamiques se sont répandues et sont toujours en forte expansion aujourd'hui tout comme de nouvelles démarches invitant à plus de bienveillance vis à vis de la nature, de la biodiversité, de l'environnement, du producteur lui-même et du consommateur final.

Pour en savoir plus :

Les vins "nature"

S.A.I.N.S (Association, sans label)

Vin méthode nature (avec label)

AVN (Association, sans label)

Le label "HVE"

HVE

Les labels "Bio"

AB ou Eurofeuille

Nature & Progrès

Les labels "Biodynamie"

Demeter

Biodyvin

Quelques dates clés :

1924

"Cours aux agriculteurs" de Rudolf Steiner, fondements de ce qui s'appellera plus tard "la Biodynamie".

1932

Création de la marque "Demeter" seulement 8 ans après le "cours aux agriculteurs" pour accompagner les agriculteurs en biodynamie.

1964

Naissance de "Nature & Progrès" qui créera son premier cahier des charges de l'agriculture biologique en 1972-1973.

19

80

Première reconnaissance officielle de l'agriculture biologique par l'Etat français et création en 1985 du label "AB" (signifiant "agriculture biologique")

19

91

Elargissement du label "AB" à une règlementation européenne créant le label "Eurofeuille"

19

95

Création du label "Biodyvin" qui se veut le plus objectif et le plus strict sur les conditions d’obtention du label en biodynamie. Exclusivement pour le monde viticole.

2011

Lancement du label "HVE" (Haute Valeur Environnementale)

2020

Création du label "Vin méthode nature"